On en pince pour le crabe de Kep

Catégories On vous régale

Avant d’aller plus loin, nous tenons à nous excuser pour ce jeu de mot un peu minable / ridicule / culcul (rayer les mentions inutiles), mais qui nous a permis d’exprimer assez bien l’idée générale de cet article.

Petit retour en arrière sur notre périple cambodgien… Nous revoilà à Kep, petite ville portuaire au sud du pays qui doit sa notoriété à son marché aux crabes, à ses plantations de poivre (le célèbre « poivre de Kampot ») et… c’est tout ! Nous ne reviendrons pas sur le sujet, mais si vous avez lu notre article sur le sud du Cambodge (et vous avez intérêt !), vous savez que Kep nous a beaucoup déçu. De nature positive, nous avons essayé de nous concentrer sur le meilleur, à savoir les spécialités locales !

Direction le fameux « marché aux crabes » dont nous avions tant entendu parler. Seulement quelques étals sur une dizaine de mètres, en bordure d’océan, mais tous plein à craquer de poissons, de crevettes, de poulpes. Les quantités sont impressionnantes ! Euh, où sont les crabes ? Pour répondre à cette question, pas besoin d’aller très loin, il suffit juste de se rapprocher de l’eau pour y découvrir les nombreuses nasses* remplies de crabes aux pinces bleutées.

En continuant notre chemin sur le front de mer, on passe devant une dizaine de restaurants en enfilade, proposant aux touristes de déguster leur nombreux plats de fruits de mer et évidemment de crabe ! L’heure est à la dégustation ! Les enseignes se ressemblent toutes : des bacs remplis des célèbres crustacés pour attirer les clients et une terrasse sur pilotis pour savourer son plat les pieds dans l’eau (ou presque). Après un rapide coup d’œil, nous jetons notre dévolu sur The crab kitchen. On prend place côte à côte, face à la mer et on commande des brochettes de gambas et une assiette de crabe relevé au poivre de Kampot.

Les produits sont hyper frais, bien cuisinés et parfaitement assaisonnés. Verdict : on se régale !

*Ahhh ! Vous non plus vous ne connaissiez pas ce mot ? Pour toute réclamation, s’adresser au pêcheur qui me sert de partenaire depuis plus de 2 ans (ou alors à google).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *